Adhérer au CHT

Remplissez le bulletin d'adhésion (valable un an) et retournez le avec  votre règlement. Merci !

Les financeurs

Une activité comme celle du Centre d’histoire du travail (CHT) n’est pas viable économiquement. Quels que soient nos efforts pour développer notre autofinancement, nous sommes tributaires du soutien des pouvoirs publics. Dès la création de l’association en 1981, cette question fut au cœur de nos préoccupations. Compte tenu de notre vocation départementale, nous avions alors sollicité toutes les municipalités de Loire-Atlantique ainsi que le Conseil général de l’époque. Ce dernier n’avait pas jugé souhaitable de nous soutenir mais quatorze communes nous avaient répondu favorablement :
> Nantes, Saint-Nazaire, Saint-Herblain, Rezé, Orvault, Bouguenais, Couëron, Trignac, Montoir, La Montagne, Indre, Paimboeuf, Saint-Jean-de-Boiseau, suivies ultérieurement par Saint-Sébastien-sur-Loire et Treffieux.

Ces collectivités locales avaient adopté un principe selon lequel elles s’engageaient à soutenir le Centre de documentation du mouvement ouvrier et du travail, ou CDMOT (ancienne appellation du CHT), au prorata du nombre de leurs habitants. Ce principe fut progressivement abandonné au bénéfice d’un renforcement de la subvention de la Mairie de Nantes, mais la plupart de ces communes nous sont restées fidèles et ont été rejointes entre autres par le Conseil général de Loire-Atlantique à partir de 2001. En 2017 nous avons pu compter sur le soutien de :
Bouguenais, Couëron, La Chapelle-sur-Erdre, Conseil départemental de la Loire-Atlantique, Conseil régional des Pays-de-La-Loire, La Montagne, Nantes, Rezé, Saint-Herblain, Saint-Jean-de-Boiseau, Saint-Nazaire, Treffieux.

Pour la réalisation de ce site internet, le CHT a bénéficié de financements spécifiques accordés par le Conseil régional des Pays-de-La-Loire et la mairie de Saint-Nazaire.